Accueil > Accompagnement des porteurs de projet > Réseau de tuteurs

Réseau de tuteurs

Permettre aux porteurs de projet d’échanger avec les tuteurs du réseau sur leur métier et sur les étapes de développement des activités.

Les Objectifs

  • Aider à la construction du projet : permettre une évaluation des points forts et des points faibles de son projet par rapport au territoire choisi, aux besoins de la clientèle, à l’organisation du travail, aux investissements, etc.La rencontre avec un tuteur pourra amener également une réflexion sur l’adéquation entre le projet professionnel et le projet de vie.
  • Transmettre son expérience : tous les apports du tuteur au porteur de projet sont basés sur son expérience professionnelle, territoriale et sociale. Il est intéressant de côtoyer plusieurs tuteurs car chacun a sa propre expérience à partager : ils ont parcouru les étapes de l’installation de manière différente et sont donc en mesure de mettre en garde les porteurs de projet sur certains pièges à éviter ou au contraire de leur fournir de bons plans.
  • Ouvrir ses réseaux de personnes-ressources : le tuteur peut aussi partager son carnet d’adresses avec le porteur de projet, de manière à lui faire gagner du temps et lui faciliter ses démarches.
  • Faciliter l’insertion du projet dans le milieu rural : par son soutien, et son expérience, le tuteur peut devenir un médiateur entre le porteur de projet et les élus locaux ou la population locale, et ainsi aider à l’insertion du projet dans son territoire.
  • Suivre le projet jusqu’à sa réalisation et au delà : le tutorat peut également permettre de suivre les projets en post-installation et d’accompagner les jeunes installés dans leurs premières années de production. De plus, le tutorat peut éventuellement déboucher sur des opportunités d’association ou de reprise d’exploitation entre tuteur et porteur de projet.

Comment ça marche ?

Une rencontre avec le ou la salarié-e de la Marmite est incontournable de manière à bien cerner son projet, l’état d’avancement et identifier ses besoins.

En effet, à chaque porteur de projet, un projet de tutorat devra être défini : les objectifs du tutorat, quelle fréquence de rencontre ? Quel moyen de rencontre ? A l’issue de cet échange, on effectue un choix du ou des tuteurs à rencontrer, en fonction des besoins/envies évalués.

Ensuite, une rencontre entre le porteur de projet, le tuteur et la Marmite sera indispensable pour remplir ensemble le cahier de tutorat.

Ce cahier de tutorat comprend :

  • la charte du réseau de tuteurs à signer
  • une adhésion à la Marmite (10 euros minimum) est demandée au porteur de projet.
    le projet de tutorat à valider
  • une convention de stage tripartite si besoin pour des temps d’immersion plus longue sur la ferme d’accueil.

Enfin, un bilan devra être retourné à l’association par le stagiaire.

A ce jour, le réseau de la Marmite est composé de 28 tuteurs répertoriés sur le Morbihan. Sur la carte, ci-dessous, vous trouverez une fiche de présentation de chacun d’entre eux.

Publié le jeudi 2 juillet 2015, par Anthony Civel, Anthony Parpaillon, Antoine Rescan, Benoit Le Piolet, Brigitte Rimassa, Cécile Daguin et Christian Linares, Denis Lucas, Erwan Raude, François Fontaine, Gwenolé Le Galloudec, Julie Bertrand et Florian Marteau, Julien Berlie et Julien Hamon, Julien Brothier, Laure Rossi, Marie-Eve Taillecours, Mathieu Callejon, Nicolas Dekeyser, Pascal Le Clainche et Gaelle Bergot, Patrice Quartier, Pierre-Alain Bozek, Scop Echopaille, Sébastien Le Bodo, Valérie Robichon, Vincent Thébault, Violaine Frappesauce, Wanig Le Neve, Yann Madoré.

1