Accueil > Petites annonces > Recherche d’associé.e.s autour de la boulange et du pain

Recherche d’associé.e.s autour de la boulange et du pain

Des têtes de meule en quête de grain à moudre
De formation ingénieur puis baroudeur et enfin rêveur, je suis devenu boulanger au hasard d’une rencontre en Bulgarie. Allez comprendre ! Au début, je courrais après mon levain. Puis 5 années d’expériences boulangères plus tard, j’y vois un peu plus clair… Quoique ! En tout cas, le pain est devenu une passion et j’aime la partager. J’ai travaillé avec des paysans boulangers, dans une SCOP, plusieurs boulangeries traditionnelles et j’ai même été à mon compte.
Récemment installé à Vannes où j’ai trouvé un cadre propice à mon épanouissement personnel, je souhaite y créer une boulangerie naturelle et coopérative pour y vivre une aventure humaine riche. « Naturelle » ? Ça veut dire quoi ? Une question, parmi tant d’autres, à laquelle nous répondrons entre futur.e.s coopérants !
Car ce projet sera collectif et solidaire dans lequel la parole de chacun.e aura une valeur équivalente selon la règle une personne = une voix. Et où tout le monde sera entrepreneur et salarié à la fois.
L’idéal sera que chacun devienne référent sur une compétence clé puis apprenne des autres pour devenir le plus polyvalent possible.
L’intérêt sera de pouvoir vivre l’intégralité de l’entreprise et ainsi construire son avis sur chaque défi qui se présentera à nous. L’autre avantage de cette stratégie sera de cultiver une grande agilité dans l’entreprise, pour ajuster les horaires en fonction des besoins de chacun ou absorber des aléas dans la production par exemple.
Tout le monde mettra donc la main à la pâte ! Pour celles ou ceux qui n’ont pas la pâte facile, je m’engage à leur transmettre un savoir-faire boulanger avec fougue et pédagogie.
Pour commencer cette aventure, je cherche donc deux associé.e.s avec une expérience confirmée dans au moins un des domaines suivants : métier de bouche, commerce, communication/marketing, comptabilité, ressources humaines.
Un goût prononcé pour le pain est essentiel.
Toute expérience, que ce soit à la maison ou auprès de boulanger.es, serait d’ailleurs la garantie de l’intérêt porté pour ce noble aliment.
Enfin, le désir d’explorer la communication non violente sera pour moi le gage d’une quête commune vers des relations respectueuses de soi et des autres.
contact : Nicolas Dabard <nicolas.dabard@gmail.com>

Publié le mardi 7 janvier 2020, par Marie.